Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

mercredi 17 mai 2017

Encore une salariée virée de France Télévisions avec l’aval de la déléguée FO…Eric Vial, le candidat UDI aux législatives (*) trop occupé par sa campagne !


Encore une salariée virée de France Télévisions avec l’aval de la déléguée FO…Eric Vial, le candidat UDI aux législatives (*) trop occupé par sa campagne !

L'antenne d'Auvergne de France Télévisions renvoyée le 30 novembre prochain par le Conseil des Prud’hommes dans l’invraisemblable affaire du fichage illégal des salariés dont Ernotte avait nié l’existence au micro d’Inter, peut compter sur un soutien de poids : Force Ouvrière/ France Télévisions. 

D'ailleurs, dans l'affaire dudit fichage, cinq journalistes parmi lesquels celle dont vient de se débarrasser la direction d'Auvergne-Rhône-Alpes, ont saisi les Prud’hommes et FO n'est pas partie intervenante, bien évidemment !

La "déléguée du personnel" FO à Chamalières, n'a pas hésité une seconde pour valider le licenciement de la salariée et ce sans même prendre la peine de contacter l'intéressée.

Avec de tels représentants des salariés, le directeur régional André Faucon, qui clamait le six janvier dernier : "les empêcheurs de tourner en rond, nous les éliminerons" ne pouvait rêver meilleur contexte. 

A Chamalières si la CGT et FO étaient consultés sur le cas de cette salariée très mal fichée par le Rédacteur en Chef Jean Forneris maintenu en place en dépit de ce système occulte de notation, la déléguée FO, elle, ne s’est pas abstenue.

Force Ouvrière/ France Télévisions, vient une nouvelle fois de s’illustrer, en disant OUI au licenciement d'une journaliste pour inaptitude professionnelle. La déléguée du personnel FO en Auvergne, Claude Fallas, à la romaine pouce tourné vers le bas, a tranché : La porte !

Un nouvel exemple de la bien étrange conception du syndicalisme qui veut que ceux qui sont supposés défendre les salariés en difficulté, non seulement les enterre mais affichent une complicité avec une direction cynique qui les pousse vers la sortie.

Personne n'a bougé, en tout cas sûrement pas Eric Vial le délégué central de FO suppléant de Vanessa Wagner candidate UDI aux législatives (*) toujours pas exclu pour violation des statuts confédéraux du syndicat qu’il est censé représenter par Jean-Claude Mailly le patron de FO qui déclarait d'ailleurs sur RTL en 2011 «Quand on a des mandats, on a interdiction d'appartenir aux organes dirigeants d'un parti politique, on a interdiction de se présenter aux élections».




Aucun commentaire: