Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

mercredi 14 juin 2017

Rien ne va plus à FO France Télé contrairement à ce que voudrait faire croire Eric Vial le candidat UDI copieusement ramassé au 1er tour des législatives.

"Monsieur 4%" comme le surnomment aujourd'hui certains de ceux qui à FO France Télé ne supportent plus ce mélange des genres permanent auquel se livre  Éric Vial le délégué FO "auto-suspendu" et candidat UDI aux législatives 2017 qui vient de se prendre une énorme claque au 1er tour ce 11 juin - ne totalisant avec sa "titulaire" Vanessa Wagner que 4,34% des suffrages - demande à l'ex Orange de prendre parti pour lui et voir avec le responsable chargé des Ressources Humaines de l'entreprise ce qu'ils peuvent faire contre le blog CGC Média qui a révélé cette candidature!

Hallucinant !
Il est soutenu par une certaine Françoise dont le courrier vient d'être adressé à une petite dizaine de destinataires de FO disant tout le mal qu'elle pense du blog CGC Média et de son directeur de publication qu'un certain Alain K. menace explicitement de réduire au silence!
Vial l'assure à qui veut l'entendre, il aurait en bloc le soutien de cette Françoise mais aussi plus largement de Michèle BIAGGI la  Secrétaire Confédérale de FO comme de  Jean-Claude Mailly le patron de Force ouvrière qui aurait même trouvé sa candidature pertinente malgré ses déclarations publiques et le viol des statuts du syndicat  «Quand on a des mandats, on a interdiction d'appartenir aux organes dirigeants d'un parti politique, on a interdiction de se présenter aux élections».

Tout va bien à FO puisque Vial le dit !

Tiens donc!

Pas si sûr...ce serait plutôt "rien ne va plus" contrairement à ce que voudrait faire croire Vial le candidat UDI copieusement ramassé au 1er tour des législatives.

Le  23 mai dernier, la Secrétaire Confédérale Michèle Biaggi adressait au nom du Bureau Confédéral, un courrier particulièrement clair à FO-Guadeloupe y faisant interdiction d'utiliser le label FO.

"Je vous informe, conformément à la délibération de la Commission Exécutive du 18 juin 2015 et aux statuts confédéraux, que la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière ne vous autorise plus à utiliser ni le sigle ni le label Force Ouvrière, FO, Cgt Force Ouvrière et tout autre appellation contenant FO ou Force Ouvrière, à compter de ce jour"


Les injonctions se font plus vives au fur et à mesure "Malgré plusieurs relances et actions en justice, vous n’avez répondu à aucunes demandes confédérales...Le Bureau Confédéral vous demande de lui remettre tous les documents administratifs et comptables concernant l’Union Départementale Force Ouvrière de Guadeloupe" 

Et de conclure "L’utilisation du sigle et du label FO vous expose à de nouvelles poursuites judiciaires." 

Le blog CGC Média ne s'étendra pas sur la réponse au bazooka adressée, le 10 juin dernier, à l'expéditrice confédérale: "Vu votre surprenante lettre datée du 23 mai 2017, vu le ton péremptoire de ladite lettre, je vous serais obligé de m'indiquer exactement là où les dispositions statutaires qui fondent votre décision. En l'état, je considère votre décision comme illégal et donc inexistante...

J'imagine que vous ne manquerez pas de me faire tenir les références statutaires confédérales sur lesquelles vous entendez faire reposer votre tentative de "putsch".

Je ne peux que vous recommander la prudence, les articles 1103 et 1104 nouveaux du Code Civil vous surveillent" 

Et si Vial interpellait aussi l'ex Orange  avec le responsable chargé des Ressources Humaines de  France Télés pour savoir ce qu'ils peuvent faire contre ces vilains courriers de sa Conf !!!!!


Aucun commentaire: