Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

jeudi 23 février 2017

Encore un échec pour le tandem Hastier/Ernotte sur France 3 dont les audiences s'écroulent (*).



Encore un échec pour le tandem Hastier/Ernotte sur France 3 dont les audiences s'écroulent (*)

371 jours que "cette dame" Hastier a viré Julien Lepers avec perte et fracas, donnant au passage son salaire mensuel et révélant les conditions d’une soi-disant négociation due à l’éviction du présentateur pendant 28 ans (négo dont, selon nos sources, elle se refuse en réalité de discuter !)

Un an et quelques jours après son arrivée à la tête de "Questions pour un champion", l’ex journaliste des éditions d’info de France 3 Samuel Etienne, n'a jamais réussi l’objectif pourtant chanté sur tous les toits par celle que l’ex Orange a placé sur « La Trois » : de faire progresser les audiences. 

Le tandem Hastier/Ernotte qui avait pour justifier le choix, à l'époque, de virer le « vieillissant Lepers » - « trop d’hommes blancs de plus de 50 ans à la télé » avaient répété à l’envi les deux femmes - avait pourtant mis en avant  « la faiblesse des audiences de "Questions pour un champion" par rapport aux performances globales du "bloc jeux" de France 3 ».

« J’ai là, les études sur les audiences de QPUC, elles sont très mauvaises »  clamait partout « cette dame » Hastier, à l’époque…racontant aux journalistes que l’émission jeu  faisait à peine 11%...Tu parles Charles !! 

Celle qui collectionne les échecs et à qui il n’aura fallu qu’un an et demi pour entrainer France 3 vers des niveaux abyssaux d’audience jamais atteints (* autour globalement de 8% et quelques à présent) avait également annoncé vouloir rajeunir l'audience grâce au nouveau venu pour qui un coach avait même été embauché.  

Raté et encore raté.   

Le site « Ozap/Pure médias » dans son très récent article écrit « Du côté des audiences tout d'abord, l'ancien animateur du "12/13" n'a pas permis d'enrayer la baisse d'audience du programme…L’effet de curiosité passé, les audiences de la version du jeu de Samuel Etienne se sont ensuite tassées, retrouvant les niveaux du précédent animateur, voire un peu moins


Au final, du 22 février 2016 au 21 février 2017, "Questions pour un champion" a réuni en moyenne 1,373 million de téléspectateurs, soit 10,8% de l'ensemble du public. Sur la même période un an plus tôt, Julien Lepers en attirait 1,467 million, soit 11,4% de l'ensemble du public. Samuel Etienne réunit donc près de 100.000 fidèles de moins (-0,6 point) que Julien Lepers ».

François Bayrou dénonce «l'aveuglement où s'est enfermée la Droite française qui l'empêche de réaliser l'accord qu’il avait rêvé avec Alain Juppé et nombre de républicains...». A qui la responsabilité?



François Bayrou dénonce «l'aveuglement où s'est enfermée la Droite française qui l'empêche de réaliser l'accord qu’il avait rêvé avec Alain Juppé et nombre de républicains...». A qui la responsabilité?

Chacun a encore en mémoire les dérapages verbaux et les attaques d'une rare violence de Nicolas Sarkozy ex candidat éliminé au premier tour de la primaire de le Droite et du centre qui n'a cessé de s'en prendre violemment à François Bayrou dans les meetings. "Manière alors de s'en prendre à Alain Juppé, le maire de Bordeaux et candidat à la primaire de 2016, plaidant pour une alliance avec le centre, MoDem compris. Quitte à essuyer les sifflets des partisans de l'ancien chef de l'État. Et les railleries de l'ex patron de l'UMP [aujourd'hui chez Accor, ndlr]" !!!!!!
Dans son discours dont vous trouverez, entre autres, l’intégralité sur « linternaute.com », François Bayrou indique ne plus avoir aujourd’hui d’autre alternative, au regard  la situation et de « la menace d'un danger majeur et immédiat pour notre Pays et pour l'Europeen un seul scrutin, nous pouvons choisir l'échec de la France et la déchirure peut-être définitive de l'union européenne » :

Extrait:

«Jamais dans les 50 dernières années la démocratie en France n’a connu une situation aussi décomposée 

Dans cette situation et étant donné que l'aveuglement où s'est enfermée la Droite française qui m'empêche de réaliser l'accord que j'avais rêvé avec Alain Juppé et nombre de républicains... il faut une réponse exceptionnelle. J'ai donc décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d'alliance porteuse d'espoir pour notre Pays ».

Et d’enfoncer le clou: « Le bilan du Gouvernement sortant est tel aux yeux des français que les primaires de la Gauche ont choisi comme candidat, un opposant déterminé à la politique suivie depuis le début du quinquennat. Cela veut tout dire : le parti du Président et du Gouvernement sera représenté à l'élection par la présidentielle par un opposant.

À Droite, le dévoilement des affaires révèle, non seulement, l'existence de privilèges et de dérives mais ce qui est plus choquant encore, l'acceptation tacite et presque unanime de ces abus. Toujours davantage de privilèges pour ceux qui sont en haut et toujours davantage d'efforts exigés de ceux qui sont en bas.

Cette situation pose d'immenses problèmes moraux, d'immenses problèmes pour l'unité du Pays et aussi d'immenses problèmes électoraux.

Je  veux souligner que l'un des arguments utilisés me choque particulièrement. Il est répété à longueur de temps que "tout le monde fait ça". Je veux dire ici que ce n'est pas vrai et que c'est une accusation infamante pour l'immense majorité des élus français.

Cette situation pose également des questions auxquelles les français ne trouvent pas de réponse au point que la majorité d'entre eux, aujourd'hui, affirment qu'ils ne savent pas pour qu'il pourrait voter. Un peuple qui ne croit plus à sa vie publique est un peuple en danger. Cette situation nourrit le pire des risques: une flambée de l'extrême droite qui fait planer la menace d'un danger majeur et immédiat pour notre Pays et pour l'Europe car en un seul scrutin, nous pouvons choisir l'échec de la France et la déchirure peut-être définitive de l'union européenne. C'est-à-dire, une double condamnation à l'effacement et des épreuves lourdes pour chacune et chacun d'entre nous..."


Dans cette situation et étant donné que l'aveuglement où s'est enfermée la Droite française qui m'empêche de réaliser l'accord que j'avais rêvé avec Alain Juppé et nombre de républicains... il faut une réponse exceptionnelle. J'ai donc décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d'alliance porteuse d'espoir pour notre Pays ».


mercredi 22 février 2017

Élections présidentielles sur France Télé...“Quando se ama, não se contam...” (*)



Élections présidentielles sur France Télé...“Quando se ama, não se contam...” (*)

C'est encore et toujours la société portugaise Cenycet qui pour la ixième fois est, selon nos sources, appelée à faire le décor pour France Télé celui des élections présidentielles d’avril/mai 2017…Cette dernière serait, en ce moment même en train de finaliser le devis !



Le 28 juin 2016, le blog CGC Média consacrait un long article intitulé « Et de 3 pour le Portugal...France:  0 ! » sur la succession de chantiers confiés à la société portugaise et ce alors même que la toujours ministre Audrey Azoulay redisait son attachement à la bonne utilisation des intermittents du spectacle ! 

Le blog CGC Média avait publié en EXCLUSIVITÉ, un article au titre quasiment prémonitoire  "Avril au Portugal pour François Hollande…le duo Field/Ernotte envoie sciemment le Chef de l’État dans le décor" qui révélait les conditions dans lesquelles l’émission  « Dialogue citoyen » avec François Hollande avait été fabriquée encore et toujours par la société portugaise Cenycet qui avait réalisé le décor de « france info : ».  

C'est "Le Canard enchaîné" (fin de post) qui avait mis le premier, au retour des vacances d'été 2014,  les pieds dans la mare. Puis le blog CGC Média avait embrayé preuves à l’appui, notamment avec son article "Le décor du JT de Pujadas à 20h sur France 2 se conjugue au portugais" qui indiquait qu'un simple mail (ci-dessous) avait été adressé aux sociétés majoritairement françaises qui opèrent sur ce genre de chantier et permettent à de nombreux intermittents de travailler et non un appel d'offres comme c'est pourtant une obligation.   

A l'époque certains commentaires concernant cet ex de France 2, Olivier Illouz qui intervient comme une espèce de « porteur d’affaires » avec tous les retours qui s’en suivent, avait fleuri.
Ce dernier avait même donné une interview justifiant ses « interventions ».
Extrait de l’interview qu’il donnait au sujet du décor des "Victoires de la musique" sur France Télé :  
Le journaliste : "Quels sont les autres prestataires pour ce décor ? Je laisse Olivier Illouz son concepteur nous en parler"
Olivier Illouz : "La construction du décor est le résultat d’une alliance portugaise et française Cenycet / Euro Media France-. C’est du sur mesure." 

(*) Conclusion : Comme on dit le dicton français devenu portugais “Quando se ama, não se contam”...“Quand on aime, on ne compte pas”!

Après les nauséabonds anathèmes auvergnats à France Télé au nom de l’ex Orange, voici le rab breton.



Après les nauséabonds anathèmes auvergnats à France Télé au nom de l’ex Orange, voici le rab breton. 

Le 19 septembre 2016, le blog CGC Média publiait un article sous-titré « L'abjection n'a plus de limite à France Télé » sur le refus d’un salarié de France 3 Bretagne d'assurer le tournage d’un sujet pourtant prévu au journal avec le doyen de la rédaction certes bi-qualifié mais juif également !!!!! 

« Les choses ne vont pas en rester là, fais-nous confiance » avait assuré l’un des responsable locaux à l’intéressé dès son retour de tournage tout seul donc.

Que croyez-vous qu’il arrivât ? Rien évidemment, c’est en réalité la victime d’une telle attitude et de tels propos à son encontre, à qui sa hiérarchie reprochait presque d’avoir rendu publique l’affaire, qui allait être montré du doigt et quasiment passer pour « le déclencheur». Surréaliste. Un peu le syndrome de la fille violée à qui l’on assène, elle l’a tout même cherché… !

Le 6 janvier dernier, André FAUCON le nouveau bras armé de Delphine Ernotte pour France 3 Auvergne/Rhône Alpes qu'elle nommait 4 jours plus tôt, dérapait publiquement lors de ses vœux: "TOUS CEUX QUI SERONT CONTRE NOUS, LES EMPÊCHEURS DE TOURNER EN ROND, NOUS LES ÉLIMINERONS". 

Lundi 20 février, bis repetita placent. Nouvel épisode breton. Le même salarié « juif et donc bi-qualifié » traité de la même façon qui prend de nouveau en pleine figure le même refus d’assurer un tournage avec lui.

En grande souffrance et sali - chacun le comprendra - il n’a eu d’autre choix que d’aller voir son médecin qui à l’heure où nous écrivons a dû l’arrêter.

Voici le mail qu’il a adressé, entre autres, à sa hiérarchie.  

"Bonjour,


Ce matin comme tous les matins je suis arrivé en conférence de rédaction en forme pour travailler, faire des propositions, mais voilà que les 2 JRI présents refusent de travailler avec moi. Sans aucune raison avancée.

Cela s’est déjà produit sans conséquence pour eux. Par contre je me retrouve humilié, et profondément touché par ces comportements que je croyais inadmissibles pour la Direction. Je sais que le rédacteur en chef hérite d’une situation déjà existante et qui arrange certains .


Normalement en charge de la Culture j’ai accepté de traiter le tout venant de l’actualité et souvent même tout seul car Bi-qualifié. Toujours dans l’intérêt de la Rédaction.


Ce matin par contre je me sens dégradé et en souffrance, je vais donc voir mon médecin, vous le comprendrez"

Sur le climat social et le profond malaise qui règne et ne cesse de s'accroitre à France Télé, renvoyons "les empêcheurs de tourner en rond et autres récalcitrants"  aux ahurissantes déclarations de l'ex Orange totalement déconnectée de la réalité: " On fait de la télé, c’est génial. C’est une maison magnifique, on devrait avoir la banane ".