Contactez-nous!

Par téléphone au 01.56.22.56.83 ou par mail en Cliquant Ici!

mardi 31 mai 2016

L’ex Orange s’attire les foudres de toute une outremer en colère…Le poivre de Cayenne devrait vite lui monter au nez !



L’ex Orange s’attire les foudres de toute une outremer en colère…Le poivre de Cayenne devrait vite lui monter au nez ! 

L’ex Orange qui le 4 mai dernier devant un parterre de « top managers » loin de lui être acquis, semblait brosser les outremers dans le sens du poil: « D'abord ce que je voudrais dire c'est que les outre-mer sont en avance par rapport à l'Hexagone. En avance sur un tas de sujets ; en avance sur la capacité à mettre en œuvre de la poli compétence, en avance sur la prise en compte du Média global parce que vous savez que dans les stations ultramarines, il y a la fois de la radio de la télé et du Web... » vient de franchir la ligne rouge et ce faisant s’attirer les foudres des personnels ultramarins. 

C’est déjà, le préavis de grève général pour le 6 juin prochain déposé par plusieurs syndicats (à l’exception de fo…faut pas fâcher la direction !) appelant les personnels à cesser la travail dont le blog CGC Média  se faisait l’écho dans un article intitulé « A force de monter les uns contre les autres, l'ex Orange se prend cette fois-ci les pieds dans le tapis ultramarin! »  

Mais ce sont surtout ces fiches secrètes de salariés dont elle a d’abord nié l’existence publiquement avant d’annoncer leur destruction – interdite pourtant par décision de Justice – puis ensuite leur restitution pour changer, à nouveau, de version.

La semaine dernière, le 25 mai, le blog CGC Média qui chaque jour publie une des soi-disant fiches passées à la broyeuse ernottienne, révélait le cas de ce « sauvage »  - c’est ainsi qu’il a tété traité en passant de France Ô Guyanne à France 3 Auvergne – qui en arrêt maladie pour la discrimination qu’il vit au quotidien et contre  laquelle il a engagé une procédure – vient de se voir infliger « une triple peine ».

« Le sauvage » est renvoyé chez lui. 

Rappelons l’histoire pour les très rares qui ne l’auraient pas suivie. 

C'est donc l'histoire de deux salariés du groupe. L'un, en poste en Guyane permute pour trois ans avec  l'autre, affecté à l'antenne d'Auvergne. Pour le « métro » tout se passe bien : il est chaleureusement accueilli en Guyane.

En revanche, son collègue guyanais n’a pas la même chance. Il s'entend dire dès son premier jour en Auvergne (début 2014) : "Ici, on n'est pas chez les sauvages" et c'est un rédacteur-en-chef adjoint qui lui envoie ça dans les dents ! Malheureusement pour celui qui tient ces immondes propos, un témoin qui témoigne aujourd'hui a tout entendu. L’affaire est dans un premier temps devant  Prud'hommes de Clermont-Ferrand. 

Quid de la réaction de la direction à propos du celui ayant tenu des propos qui s’apparentent – il n’y pas d’autres analyse – à une forme de racisme ordinaire ? Pas de réaction évidemment…pas une sanction, pas un avertissement. Son supérieur hiérarchique estime même qu'il va au-delà des attentes de l'entreprise lorsqu'il remplit les nauséabondes fiches secrètes soi-disant « inexistantes ».

Le « sauvage » guyannais se fait, lui, descendre en flèche. Pas de quartier. Ça lui apprendra à saisir la Justice : et bing, la double peine. Il se fait dézinguer par son rédacteur-en-chef – "ficheur" ès qualité (qui n’a pas dû suivre, à l’évidence, l'incontournable stage "diversité" dont France Télé avait dû annoncer la création pour la visa Afnor ?). C'est d'ailleurs dans ce contexte totalement hostile que le président de l'association France Télé diversités avait été conduit à quitter son poste. 

Rappelons que la Justice européenne et sa désormais constante jurisprudence interdit à un employeur de sanctionner, discriminer, punir un salarié qui saisit la juridiction compétente pour faire valoir ses droits ! Les juges considèrent du reste cela comme une forme de circonstance aggravante 

Comme si cela ne suffisait pas et alors que son médecin vient de prolonger l’arrêt de travail du salarié en forte dépression face à ce qu’il subit, tombe la triple peine. La direction du pôle sud-est ne veut plus de lui et refuse de reconduire la période de trois ans accordée dans le cadre de la permutation. Dès lors, il a bien fallu que la direction à Cayenne annonce à son « échange » que c’était fini et ce alors même que les deux intéressés sont d'accord pour continuer, l'un en Guyane, l'autre en Auvergne.

Le "sauvage" est donc renvoyé  chez les "sauvages". Les salariés d'outre-mer apprécieront. 

Le cadre "ficheur", lui, est toujours en place, épaulé dans sa tâche par son porte-flingues, tous deux visiblement allergiques au poivre de Cayenne !

Le blog CGC Média a donc choisi pour cette 5ème diffusion de publier la fiche secrète dudit « sauvage » que nous appellerons Momo pour l’occasion.


Décidément l'ex Orange ne sera jamais la Deneuve de Jean-Paul Rappeneau et Momo sûrement jamais son Montand! 

lundi 30 mai 2016

Communiqué de la SDJ France Info sur fond d'incertitudes...Macron or not Macron?

Incertitudes aux pluriel évidemment..première d'entre elles concerne la démission de celui dont Mathieu Gallet louait l'action, la semaine dernière, dans l'émission de Thomas Hugues "Le Mag" “On est dans un rapport beaucoup plus apaisé où l'État nous a apporté sa confiance de façon sonnante et trébuchante..." Emmanuel Macron ?La rumeur de son départ du Gouvernement se fait plus insistante ce lundi. 

A n'en pas douter son départ pourrait avoir des conséquences plus particulièrement sur cette chaîne d'info en continu sur laquelle Gallet voudrait prendre la mainEh oui, le les "pépettes" c'est lui.

Question incertitudes, "The Pingaud's duo" fait très fort.

Le blog CGC Média a choisi de vous faire découvrir le dernier communiqué de la SDJ France Info qui n'obtient évidemment pas de réponses aux maintes questions qui se posent, pas plus que d'interlocuteur!

"Voilà plusieurs semaines que nous tentons d’obtenir des informations et des aménagements au projet de chaîne d’information. Nous avons tous des approches et des visions différentes de ce projet, de sa mise en place ou de ses conséquences. Mais nous avons également tous en commun un certain nombre de questions, une impérieuse nécessité de pouvoir les poser, et de pouvoir mettre nos interlocuteurs face à leur devoir d’information et de cohérence.

Nos demandes, isolées, étant jusqu’ici restées vaines, nous vous proposons un appel commun [les autres SDJ des entités intéressées au "processus", ndlr] pour obtenir un rendez-vous avec les responsables du projet. Cela ne nécessite pas de position commune, mais un appel unitaire aurait probablement plus de poids.

Pour éviter la confusion et ne pas étaler certaines de nos divergences, nous pourrions simplement rassembler une liste de questions que nous nous posons tous, et exiger tous ensemble d’obtenir des réponses en imposant un discours unique à nos directions.

Nous restons à votre disposition pour vos réactions et pour mettre en place cette demande.

La SDJ France Info -27/05/2016"

Le nauséabond fichage des salariés à France Télé n’en a pas fini de faire parler. 4ème fiche publiée par le blog CGC Média.


Le nauséabond fichage des salariés à France Télé n’en a pas fini de faire parler. 4ème fiche publiée par le blog CGC Média.

Personne ne sait si l’ex Orange sera à France Télé ce lundi ou bien si son burn out devrait se prolonger. Le blog CGC Média publie en effet ce jour et comme cela était prévu, une quatrième fiche de cette soi-disant « revue de personnel » réalisée à l’insu des salariés donc totalement illégale qu’Ernotte avait nié dans un premier temps avant d’assurer qu’elle serait détruite ! 

Le 23 mai dernier devant les Prud’hommes de Clermont-Ferrand l’avocat de France Télé avait prétendu de nouveau que ces fichiers avaient été détruits contrairement donc à ce qu’avait indiqué Ernotte aux 3 syndicats CFDT, CGC et SNJ qui avaient également saisi le Conseil des Prud’hommes de Paris pour demander leur restitution ; Conseil qui le 12 mai dernier, ordonnait de les communiquer « sans délai » à 132 salariés qui avaient saisi la juridiction. 

L’avocat des 3 syndicats auxquels pour l’Auvergne s’ajoute SUD, Maître Jean-Louis Borie, est revenu sur le caractère « parfaitement illicite » de ce « moyen de fichage des salariés ». Et d’ajouter « Si ces fiches étaient destinées à faire une espèce de revue du personnel, comme aime le dire la direction de France Télévisions,  alors on ne les aurait pas faites en cachette, sans consulter les instances représentatives du personnel » ! 

Le blog CGC Média qui va continuer de publier ces fiches dont il vient d’être destinataire, s’interroge sur les « étranges » critères qui ont animé ceux qui les ont mises en place.

Comme l’a estimé la CFDT, ces fiches « faites dans une logique d’élimination » sont préjudiciables en termes de « poursuite de carrière » et dans un éventuel contexte de plan de licenciement collectif.  

L’audience de jugement pour Clermont–Ferrand a été fixée au 15 mai 2017 (en pleine élections nationales) mais il n’est pas exclu, loin s’en faut, que l’affaire soit portée bien avant au Pénal et que « l’hypothétique » destruction organisée par Ernotte malgré l’ordonnance du Tribunal la fasse condamner comme toutes celles et ceux qui ont mis en place ce système à donner la nausée.


dimanche 29 mai 2016

L'ex Orange en burn out !... 3ème jour de publication d'une 3ème fiche secrète.

Selon nos informations, l'ex Orange parachutée l'an dernier à France Télé sans connaissance du secteur serait actuellement arrêtée...cela ferait environ une dizaine de jours que chacun y va de son pronostic. Pour quelques langues bien informées, il s'agirait d'un burn out!

Il n'est pas sûr que la publication de cette troisième fiche illégale dont Ernotte avait nié l'existence au micro d'Inter avant de communiquer qu'elle les détruirait malgré une ordonnance judiciaire le lui interdisant, soit de nature à précipiter son retour

La personne notée sur cette fiche en plus d'en prendre pour son grade (tout cela dans son dos faut-il le rappeler) ne sait, elle, visiblement "pas s'adapter à grand chose" inadaptée. A croire qu'il lui aurait soudainement poussé deux mains gauches!!!!! 

Rappelons que le blog CGC Média a indiqué publier chaque jour une nouvelle fiche...vous savez celles que l'ex Orange qui a changé X fois de versions dans cette pitoyable affaire a finalement  fait annoncer par son conseil qu'elles ne seraient pas restituées puisque détruites!

samedi 28 mai 2016

L'ex Orange: il n'y a pas que les fiches qu'elle détruit !

"Il ne peut y avoir restitution de fiches à France Télévisions puisqu'elles ont été détruites" déclarait en début de semaine maître Sebban l’avocat de France Télévisions.

L'ex Orange Ernotte qui a changé X fois de versions dans cette pitoyable affaire et fait maintenant déclarer par  son conseil qu'il n'y aura aucune restitution des fiches détruites, va devoir prochainement expliquer à la Justice comment elle s'est assise sur sa décision!   
L'idée de saisir à nouveau la juridiction compétente pour qu'elle ordonne la restitution de l'ensemble des fiches "soi-disant détruites" sous astreinte de 1000 euros par jour et par salarié, fait son chemin.
Comme l'a annoncé le blog CGC Média hier vendredi, chaque jour l'une des fiches détruites pour Ernotte sera mise en ligne gardant évidemment le meilleur pour la fin.
Voici donc la 2ème.




vendredi 27 mai 2016

L'ex Orange Ernotte a de nouveau menti...les fiches illégales et" inexistantes" n'ont pas été détruites

Ce devrait être une longue descente aux enfers pour l'ex Orange parachutée l'an dernier à France Tésans aucune connaissance du secteur car à partir de ce vendredi 27 mai 2016, le blog CGC Média publiera chaque jour une des fiches secrètes de salarié (sans le nom de l'intéressé chacun le comprendra) qui ont, selon l'avocat de France Télé, été détruites malgré une décision de Justice!

Dans un de ces derniers articles au sujet de ces fiches « Vous avez dit « social » à France Télé…c’est une plaisanterie ! »  mettant en lumière certaines pratiques inimaginables de fichage de salariés que l’ex Orange avait d'abord nié, pour se raviser en annonçant leur destruction puis ensuite  leur restitution avant la semaine dernière de revenir à la version "elles ont été détruites"!!!!!

Freud aurait qualifié cela de schizophrénie. Eh bien pour éviter que tous ces gens ne sombrent dans la folie, le blog CGC Média qui a reçu  très récemment l'intégralité de ces fiches qui aurait soi-disant disparu mettra en ligne chaque jour l'une d'entre elles, gardant évidemment le meilleur pour la fin...et croyez-nous ça vaut la déplacement!