Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

mardi 19 novembre 2013

Pflimlin allume un nouvel incendie et met le feu aux régions !...Que cherche-t-il ?




Pflimlin allume un nouvel incendie et met le feu aux régions !...Que cherche-t-il ?
video

Après l’Outre-mer et les 52 parlementaires ultramarins dont Pflimlin avait déchaîné la colère et qui avaient saisi, très officiellement, le Chef de l’État  [voir les 2 articles du blog CGC Média intitulés « Une cinquantaine de parlementaires qui s'inquiètent de la situation de France Ô saisissent le Président de la République » et  « "déculturation" sur France Ô. »], voila aujourd’hui que celui que Nicolas Sarkozy avait nommé à l’été 2010 enflamme les régions et provoque la fureur des élus de tous bords.

Quel est donc le motif de la colère des élus quelle que soit leur étiquette ? Thierry Langlois le toujours directeur des programmes de France 3 fait réaliser une bande annonce surréaliste autour d’une demi-douzaine d’animateurs au « National ».

Cette bande annonce très parisienne fallacieusement appelée « Nos régions nous inspirent » [pas un élu local n’a encore réussi à trouver en quoi !] attribue à chacune des émissions y étant citées, des scores d’audience à vous couper le souffle ! (*)

Elle attribue, par exemple, à Carolis pour « Des racines et des ailes » : « 47 millions de téléspectateurs »…

Pour ne pas être en reste avec les autres émissions du National qui y figurent :
« Thalassa » proposée et présentée par Georges Pernoud est également suivie par 47 millions de téléspectateurs ;
« Le 18/20 »  présenté par Carole Gaessler : « 54 millions de téléspectateurs » ;
« Météo à la carte »  dont le blog CGC Média s’interroge sur les conditions de son attribution  à « A prime » la boîte de Dominique Ambiel : « 36 millions de téléspectateurs » ;
« Les carnets de Julie»  présentés par Julie Andrieux: « 30 millions de téléspectateurs »
et « Midi en France  »  présenté par Laurent Boyer: « 29 millions de téléspectateurs ».

Quant aux régions à proprement parler et leurs animateurs, Pflimlin et Langlois les ont tout bonnement occultées.

(*) Notons enfin que personne en sait comment ces millions de téléspectateurs ont été comptabilisés et quelle est la fiabilité de ces chiffres !

Pflimlin et Langlois préfèrent évidement montrer Carolis en haut d’une colline regardant le paysage verdoyant - en pleine instruction judiciaire menée par le Juge Van Ruymbeke dans le cadre d’une plainte déposée par le SNPCA-CGC pour notamment "délit de favoritisme et prise illégale d’intérêt" à France Télévisions où le nom de l’ex pédégé apparaît à plusieurs titres – plutôt que de promouvoir l’ensemble des régions tel que le COM  le prévoyait pourtant.

Il suffit de relire l'article 1.1.2 du COM  signé en 2011, qui précise "L'objectif de France 3 est de redonner de la visibilité aux régions et d'en faire un centre de gravité".
Rappelons aussi que cette bande annonce est diffusée juste après le rapport de Stéphane Travert  – député PS, rapporteur du budget, de l’audiovisuel public à l’Assemblée nationale – qui rappelle les engagements dudit COM et dénonce notamment « l’immense potentiel de France 3 insuffisamment exploité ».

Personne ne pense d’ailleurs à une coïncidence et se demande si le but n’était justement pas de ridiculiser son auteur ?!

Nombre de Présidents de régions à l’instar de Martin Malvy Président de la Région Midi-Pyrénées et ancien journaliste, ont du reste applaudi ce rapport. « Stéphane Travert a raison de réclamer une inversion de la logique qui consisterait à faire de France 3 une chaine locale avec des décrochages nationaux alors que les directions nationales successives, très parisiennes ont toujours considéré que France 3 était d’abord une chaine nationale concédant de très insuffisants créneaux aux 24 rédactions régionales qui ont la capacité et suffisamment de talent pour accroitre sensiblement leur occupation de l’antenne.»

Et d’ajouter « En s’obstinant dans cette approche depuis plusieurs décennies, la super structure de la chaine régionale gâche son principal argument et s’enferme dans une grille qui l’a dessert au risque de la menacer alors que France 3 est un formidable atout pour la vie régionale et une chance pour le service public de l’audiovisuel public ».

Cette bande annonce du trio Pflimlin/Patino/Langlois qui a mis le feu aux poudres et déclenché un nouvel incendie, lui donne évidemment raison.

Rien d’étonnant donc à ce que les élus régionaux soient furax.  


Combien d’incendies avant l’embrasement total sur fond d’affaires judiciaires, l’actionnaire va-t-il laisser allumer au risque de retrouver  au final l’entreprise en cendres ?  


Aucun commentaire: