Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

lundi 21 décembre 2015

L'assocaiation France Télé Diversité réduite au silence après l'annonce du trop plein d'hommes blancs de plus de 50 ans.

Le 10 décembre dernier, l'association France Télés Diversités après plus de 7 ans d’existence va devoir cesser la totalité de ses activités au regard d'un contexte qui n'a fait que se dégrader jusqu'à lui devenir particulièrement hostile.

Le blog CGC Média qui a décidé de publier intégralement son ultime communiqué va étudier avec l'association toutes les possibilités d'une diffusion via son site pour que celles et ceux qui veulent étouffer toute contestation quelque soit sa forme et son périmètre, en soient pour leur frais 
 
Voici le texte en question qui laisse peu de doute sur la finalité, à savoir museler ceux qui osent parler et  intervenir.
 
"Cher(e)s ami(e)s,

Après plus de 7 ans d’existence, l'association France Télés Diversités va cesser la totalité de ses activités.

C’est une décision difficile que nous avons prise. Elle répond à des critères bien précis que nous allons, dans un souci de clarté et d honnêteté, tenter de vous expliquer.

Lors de la création de notre association, nous souhaitions être "l'aiguillon" qui permet de faire avancer la diversité devant et derrière la caméra, nous voulions lutter contre toutes les formes de discrimination (19 critères). 
 
Nous estimions que le service public de télévision se devait d’être exemplaire pour promouvoir un lien social dans une société française délitée !
 
L’accueil de notre entreprise fut plutôt positif. Un bureau et une adresse mail France télévisions nous a même été fournie.

Hélas, après le départ d'Hervé Bourges, Président du Comité Diversité de France Télévisions, quelques dirigeants de la direction des ressources humaines ont considéré que nous étions des "ennemis" à abattre. Pourquoi ? Parce que nous intervenions contre les multiples blocages empêchant un traitement égalitaire des salariés.

Malgré cela, nous avons aidé au règlement de nombreux dossiers en souffrance. Puis, en intégrant la Commission Diversité du Comité d’Entreprise, nous avons pu gagner la constitution d’une médiation indépendante réalisée par un cabinet spécialisé. Celle-ci a permis de régler des situations de discrimination qui duraient depuis fort longtemps.

A l’extérieur, nous avons rencontré des élus de la Nation, des membres du CSA, des représentants ministériels. Nous leur avons fait part des difficultés vécues par le personnel de France Télévisions ainsi que des propositions constructives que nous préconisons afin de progresser vers plus d’équité dans l’audiovisuel public.

Malheureusement, ils ont beaucoup parlé et peu agi. Nous regrettons que quelques uns des « barons » toujours en poste aujourd’hui n’aient pas compris les enjeux positifs qu'ils pouvaient tirer d’une collaboration intelligente avec notre association. Ils ont préféré user leur énergie à briser nos actions et nos carrières.
 
Dernier épisode en date, après avoir supprimé notre bureau et notre adresse mail FTV, « perdu » notre armoire de dossiers confidentiels, nous subissons la censure systématique de tous nos communiqués mails.

Face à ce harcèlement qui touche aussi les responsables de notre association dans leur travail au sein de France télévisions, nous avons fait le choix de clore définitivement France Télés Diversités.

Nous appelons à la responsabilité de chacun, trop souvent distant dans ce combat. Les consciences de tous et de toutes doivent se réveiller.

L'ambiance de peur qui règne dans notre groupe amène trop souvent de nombreux salariés à un repli sur soi. Cela est dangereux.

Nous ne sommes ni plus ni moins que le reflet d'une société française pétrifiée dans sa peur de la différence!
N’hésitez pas à interpeller vos encadrants, à saisir les syndicats, les instances publiques, les tribunaux si besoin. Nous vous souhaitons plein de courage dans ce combat contre les injustices.

Nous sommes fiers de ces 7 années pendant lesquelles nous avons aidé, sans contrepartie, nos collègues. Nous ne sommes ni aigris ni amers car nous avons malgré cette ambiance délétère, réussis à régler des dizaines de cas!

Confraternellement."
 
Le blog CGC Média aux côté de tous ceux qui se battent, se battra aussi pour que la voix de l'association continue de se faire entendre.
 

Aucun commentaire: