Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

vendredi 1 avril 2016

Ernotte/Hastier/Field : Dézingage unilatéral d’Alain Juppé maire de Bordeaux en ouverture du JT de France 3 Aquitaine.



Ernotte/Hastier/Field: Dézingage unilatéral d’Alain Juppé maire de Bordeaux en ouverture du JT de France 3 Aquitaine. 

C’était le 26 mars dernier dans le contexte d’attentats terroristes que tout un chacun connait depuis plusieurs mois, le JT de France 3 Aquitaine présenté ce soir-là par Sandrine Valéro ouvrait ses titres sur la venue de Tariq Ramadan à Bordeaux que son maire Alain Juppé ne souhaitait pas. 


 

Le trio Ernotte/Hastier/Field en a donc décidé autrement…l’édition du France 3 Aquitaine du 26 mars dernier ouvrait sur « l’évènement » (c’est comme cela qu’a été présenté dans les titres la venue de Tariq Ramadan le même jour au Palais de congrès de la ville). 


C’est un dézingage en règle d’Alain Juppé - sans que lui soit opposé dans l’édition du JT la moindre contradiction - auquel s’est livré Tariq Ramadan au micro de la journaliste venue l’accueillir à l’aéroport à sa descente de l’avion à 18h40 allant même jusqu’à railler l’ignorance de l’ex Premier ministre « quelqu’un qui a lu un peu ne dit pas une chose pareille » et qualifier son attitude de « faute politique de quelqu'un qui pourtant une expérience politique extrêmement importante et qui semble avoir répondu dans la précipitation »: 

« Qu'il (Alain Juppé) puisse dire ceci, c'est juste une preuve pour moi qu'il a pas du tout suivi ce que je dis depuis 2001, depuis 1996 sur tout ce qui concerne la violence…Le fait qu'il (Alain Juppé) dise ceci est la preuve qu'il ne connaît pas ce que je fais et ça remonte à l'autre partie de sa formule qui dit de mes positions sur les femmes et sur la laïcité. C’est la preuve qu’il ne me connaît pas parce quelqu’un qui a lu un peu ne dit pas une chose pareille. C’est une faute politique de quelqu'un qui pourtant une expérience politique extrêmement importante et qui semble avoir répondu dans la précipitation ».

Tariq Ramadan tenant à ajouter sur les récents évènements qu’il ne condamne pas les hommes « Je condamne les actes évidemment pour ce qui concerne les hommes le jugement le dira ; on ne condamne que des actes terroristes sur les hommes il y a de ce point de vue-là à passer par les jugements. Ma position est extrêmement claire ».

L’Élysée, le Gouvernement, les Tutelles peuvent se féliciter que « Schrameck and co » aient pu sortir d’un chapeau celle qui conduira inévitablement à la chute de France Télé mais pas que…avec l’accumulation de tels et incessants dérapages depuis aout 2015.  

Elle est "gratinée" la télé d'Ernotte et ses lieutenants !!!!! C'est une honte.


Alain Juppé qui n’a pourtant pas été le seul à réagir (*) devrait se souvenir longtemps de cette nouvelle hallucinante dérive....lui qui n'a - redisons-le - pas pu s’exprimer sur France 3 qui n’a pas jugé bon dans son journal d’opposer à la "tribune aéroportuaire", la moindre contradiction !!!!!

(*) Le groupe des Radicaux de Gauche à la région ALPC (Aquitaine Limousin Poitou-Charentes),  a demandé formellement au maire de Bordeaux « d’utiliser ses pouvoirs de police et d’interdire cette conférence sur le fondement du trouble à la sécurité ou à la tranquillité publique ». 

Naïma Charaï, conseillère régionale socialiste d’ALPC qui a publié sur son blog une longue réaction contre la conférence que doit donner Tariq Ramadam au Palais des congrès, en a même appelé à Alain Juppé, pour qu’il « prenne position officiellement » : « En ces temps troublés, et plus que jamais, nous aspirons à entendre un discours anti-raciste et laïc et non un discours fondamentaliste porté par cet homme. »

L’élue accuse entre autres, l’intéressé d’être  un « prédicateur fondamentaliste de la confrérie des Frères Musulmans qui  vient notamment d’intégrer officiellement l’Union Mondiale des Savants Musulmans (UMSM), organe dirigé par le théologien des Frères Musulmans : Youssef Al Qaradawi. Ce dernier, est un antisémite, homophobe et sexiste, auteur d’une fatwa autorisant à mener des attentats suicides ».

Avant Naïma Charaï, Laurence Marchand-Taillade, secrétaire nationale du Parti radical de gauche (PRG) et présidente de l’Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise, signait elle aussi une tribune publiée dans le Huffington Post adressée à Alain Juppé : « L’un des plus grands ennemis de notre République s’apprêtant à porter un coup supplémentaire à notre socle commun, l’occasion vous est donnée de faire la démonstration de votre courage, de votre fermeté, et de votre conscience des responsabilités qui seront peut-être les vôtres, sous peu ».

video


Aucun commentaire: